Vous êtes ici : Accueil  > L'agronomie pour tous  > Citoyens du monde

Citoyens du monde

Des adhérents de l'AFA participent à des réseaux européens et mondiaux.

Cette rubrique présentera des événements mondiaux majeurs qui font écho aux préoccupations des agronomes.

Progressivement seront mis en ligne :

des textes fondateurs de nouveaux questionnements, qui interrogent l'agronomie et font évoluer nos métiers

des témoignages de terrain, des retours d'expériences d'agronomes participant à ces événements.

 


Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (GCRAI)

Le Consortium des Centres du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale GCRAI a pour mission de mobiliser le meilleur de la science internationale dans le champ agronomique au sens large pour lutter contre l'insécurité alimentaire et réduire la pauvreté en produisant des " biens publics mondiaux " au bénéfice des pays en développement.

En accueillant le siège du GCRAI, Montpellier est reconnu comme un pôle de la recherche agronomique mondiale pour le développement. 

 

lire la suite dans l'extrait de la Lettre d'Agropolis de novembre 2010

 

en savoir + sur les enjeux alimentaires :

- un rapport de la FAO sur la situation mondiale de l'alimentation en 2009

- trois interventions lors de l'AG de l'Afa en mars 2010


IWMI en août 2011 à Stockholm

De nouvelles pratiques permettraient de doubler la production agricole, protéger les systèmes naturels et changer les règles du jeu de la sécurité alimentaire mondiale.

L'Institut international de gestion de l'eau (IWMI) est une organisation de recherche scientifique sans but lucratif, centrée sur l'utilisation durable des terres et des ressources en eau dans l'agriculture, au bénéfice des populations pauvres des pays en développement. La mission de l'IWMI est " d'améliorer la gestion des ressources en terres et en eau au profit de la sécurité alimentaire et des moyens d'existence des populations mais aussi de l'environnement ".

L'IWMI publie deux rapports, en lien avec le le Challenge Program pour l'eau et l'alimentation (CPWF) du CGIAR qui a été lancé en 2002. Il vise à renforcer la résilience des sociétés et des écosystèmes à travers une meilleure gestion de l'eau pour la production alimentaire. 

Une synthèse de ces deux rapports est accessible en ligne, ici, en français.

An Ecosystem Services Approach to Water and Food Security (Une approche de l'eau et de la sécurité alimentaire et basée sur les services écosystémiques)

et

Wetlands, Agriculture and Poverty Reduction (Zones humides, agriculture et lutte contre la pauvreté).

 

Les deux rapports explorent une nouvelle voie "Une nouvelle alliance entre acteurs de l'agriculture et de la défense de l'environnement" pour obtenir à la fois la sécurité alimentaire et la bonne santé de l'environnement. Ils se concentrent sur une réorientation radicale des pratiques et des politiques, amenant l'agriculture à s'insérer dans des " agroécosystèmes " inscrits dans une vision plus large où ils contribuent à maintenir et à améliorer la qualité de l'eau et de l'air, et la biodiversité.

De manière générale, les auteurs affirment qu'il est temps, pour les décideurs aux niveaux international, national et local de se rallier à une approche de la production alimentaire fondée sur les " agroécosystèmes ". Elle pourrait inclure des mesures incitant plus d'agriculteurs à adopter des pratiques améliorées, sous la forme de " paiements pour les services environnementaux " (PSE).

 

Ces questions de paiement pour les services environnementaux ont été évoquées du point de vue d'un économiste lors de l'AG de l'Afa en mars 2011

En savoir +

 

 


Water and Food en Asie

 

Différents groupes d'acteurs réfléchissent successivement sur un scénario de solutions proposé par un premier groupe. Des études de cas de développement agricole alliant animation, sociologie et agronomie sont à découvrir, comme cette expérience de solution au surpaturage dans la région du Bhoutan.

 

En savoir +

Contacter un adhérent de l'Afa acteur de cette expérience