Entretiens du Pradel 2015



 La 8ème édition des Entretiens du Pradel(1)

Mercredi 30 septembre et Jeudi 1er octobre 2015 en Ardèche : les Entretiens du Pradel : "savoirs agronomiques et développement agricole"

Mise à jour 12/11/2015

Les Entretiens du Pradel ont eu lieu les 30 septembre et 1er octobre 2015, sur le thème "savoirs agronomiques et développement agricole".

Domaine Olivier de Serres – Le Pradel 07170 MIRABEL

Télécharger le programme 

 

 

Télécharger la note de présentation

Permettre aux agriculteurs d’évoluer dans leurs pratiques, pour mieux répondre aux attentes actuelles et futures de la société tout en permettant une activité économique durable, nécessite la production de savoirs agronomiques ajustés(2).

L'objectif de ces Entretiens 2015 est de s'interroger sur les propriétés des itinéraires de production de savoirs agronomiques pour le développement. Ces propriétés touchent à la fois à la manière de poser les questions de recherche, aux méthodes et outils employés pour obtenir des résultats appropriés, à la définition même du type de résultats à produire (générique versus localisé), à la vigilance sur la qualité des données produites et traitées…, en vue de la production de savoirs actionnables. Ces Entretiens proposent d'analyser des démarches, méthodes, expériences innovantes (récentes ou en cours de test) permettant aux agronomes de différents métiers (et d'autres acteurs selon les questions traitées) d'examiner ensemble les questions remontées de la parcelle, des exploitations, filières ou territoires, la manière de les traiter et les résultats attendus pour faire la différence au champ, dans les paysages agricoles et dans les filières de production.

À partir de travaux en ateliers, de conférences et de débats, ces Entretiens s’intéresseront en particulier à trois questions essentielles pour les agronomes :

- quels sont les savoirs efficaces dans l’action pouvant être partagés, quels que soient leur lieu de production et leur difficulté de validation ?

- quels sont les cheminements entre agronomes de différents métiers, constituant, en fonction des questions qu’ils examinent et notamment de leur complexité, autant d'itinéraires de production de savoirs adaptés, qui permettent d'y répondre ?

- Comment rendre compatible les différentes temporalités de réponse à certaines questions et les nombreuses dimensions, évolutives, du changement, de l'ajustement à la transformation des systèmes de production ?

 

ASSOCIATION FRANCAISE D’AGRONOMIE Siège Social : AGROPARISTECH - Département SIAFFE - UFRM DISC 16, rue Claude Bernard - 75 231 PARIS CEDEX 05 Pour tous renseignements, veuillez vous adresser à Philippe PREVOST - Secrétaire de l’AFA Montpellier SupAgro - 2, place Pierre Viala - 34 060 Montpellier Cedex 1 - Tél. secrétariat : 04 99 61 26 42

 


1) 1ère édition en 2000 : Autour d’Olivier de Serres : pratiques agricoles et pensée agronomique (Comptes rendus de l’Académie d’Agriculture de France, Vol.87, N°4 – 2001) ; 2ème édition en 2002 : Agronomes et territoires (Ed. L’Harmattan, 2003) ; 3ème édition en 2004 : Agronomes et innovations (Ed. L’Harmattan, 2005) ; 4ème édition en 2006 : Agronomes et diversités des agricultures (Des agronomes pour demain, Ed. Quae, 2008) ; 5ème édition en 2009 : Agronomie et grenelle de l’environnement (vol.1 n°1 de la revue Agronomie, environnement & sociétés, 2011) ; 6ème édition en 2011 : Agronomie et défi alimentaire (vol.1 n°2 de la revue Agronomie, environnement & sociétés, 2011) ; 7ème édition en 2013 : des politiques publiques à l’efficacité économique des entreprises agricoles : quelle synergie entre agronomie et économie ? (vol.4 n°1 de la revue Agronomie, environnement & sociétés).

 

2) L'ajustement, qui peut parfois nécessiter des ruptures fortes dans les systèmes agricoles autant que dans les pratiques de recherche et de développement, doit comprendre différentes dimensions : enjeux pour l'agriculture, organisation et mode de fonctionnement du dispositif de recherche-formation-développement, évolutions technologiques et des connaissances fondamentales disponibles, des conditions socio-économiques de l'activité agricole (dont les marchés et les incitations des politiques), évolution des identités professionnelles...

 


 8ème édition des Entretiens du Pradel – 30 septembre et 1er octobre 2015

« Savoirs agronomiques et développement agricole »

Les ateliers, le moment de co-construction, au cœur de l’évènement

Télécharger ce programme

Au sein des Entretiens du Pradel, les ateliers ont le double objectif d’être un lieu d’échanges interprofessionnels et de favoriser une production collective de propositions et/ou recommandations pour l’action des agronomes dans le système de recherche-formation-développement.

Les trois questions auxquelles nous souhaitons répondre collectivement sur ce thème portent à la fois sur la façon dont sont produits les savoirs par les réseaux d’innovation en agriculture, sur l’opérationnalité de ces savoirs, et sur leur validité dans la durée et dans l’espace. Nous les avons formulées de la façon suivante :

- quels sont les savoirs efficaces dans l’action pouvant être partagés, quels que soient leur lieu de production et leur difficulté de validation ?

- quels sont les processus et les interactions entre agronomes de différents métiers constituant, en fonction des questions qu’ils examinent et notamment de leur complexité, autant d'itinéraires de production de savoirs adaptés ?

- Comment rendre compatibles les différentes temporalités de réponse à des questions et les dimensions évolutives du changement (de l'ajustement à la transformation) des systèmes de production ?

Pour répondre à ces interrogations, deux séquences d’ateliers visent à instruire (i) la question des savoirs que l’on mobilise dans des situations agronomiques et (ii) la question des conditions pour que des savoirs deviennent actionnables1 et partagés par et au travers des démarches de développement agricole.

 

Les ateliers sont organisés à partir de six situations-exemples contrastées, choisies pour être représentatives de la diversité des questions agronomiques mobilisant à la fois des savoirs issus de la recherche et des savoirs issus de la pratique, et caractérisant des types d’itinéraires de savoirs agronomiques2.

L’organisation des ateliers est la suivante :

- La 1ère séquence est un temps d’analyse des savoirs mobilisés dans la situation-exemple et vise à répondre à la première question des savoirs efficaces dans l’action ;

- La 2ème séquence est un temps de construction, à partir de la confrontation de l’analyse de la première séquence de deux situations (considérées proches dans l’itinéraire de savoirs agronomiques), et vise à répondre aux deux dernières questions ci-dessus (cheminements entre agronomes et adaptabilité des savoirs aux aspects évolutifs).

Les situations-exemples étudiées sont précisées dans le tableau suivant : 2

Itinéraire favorisant la mobilisation de savoirs en partenariat

Situation 1 :

La production d’itinéraires techniques innovants en culture de colza

Témoins : J.B. Lozier (agriculteur), M. Morizon (Inra),

Situation 2 :

La sélection participative pour la création de variétés de blé dur

Témoins : JJ. Mathieu (agriculteur), D. Desclaux (Inra), A. Chiron (entreprise Alpina Savoie)

Itinéraire favorisant la mobilisation de savoirs légitimés par la communauté scientifique

Situation 3 :

La construction de schémas décisionnels en système de culture innovant

Témoins : A préciser (agriculteur), R. Reau (Inra), I. Pavarano (CA Yonne)

Situation 4 :

La valorisation de services écosystémiques par la biodiversité fonctionnelle

Témoins : A préciser (agriculteur), M. Tchamitchian (Inra)

Itinéraire favorisant la mobilisation de savoirs non stabilisés

Situation 5 :

Le non labour et la couverture du sol en agriculture biologique

Témoins : S. Gascuel (agriculteur), V. Lefèvre (docteur en agronomie)

Situation 6 :

La production de savoirs en agriculture biodynamique

Témoins : M. Meyer (agriculteur), D. Levite (FIBL)

 

 

1 Un savoir actionnable est « un savoir à la fois valable et pouvant être “mis en action” dans la vie quotidienne » des organisations (Argyris,1995, Savoir pour agir, InterEditions, Paris, p. 257).

2 Nous entendons par « Itinéraire de savoirs agronomiques », l’ensemble organisé des démarches, méthodes, expériences innovantes permettant aux agronomes de différents métiers (et d'autres acteurs selon la question traitée) d'examiner ensemble une question ou un ensemble de questions remontée(s) de la parcelle, des exploitations, filières ou territoires, la manière de les traiter et les résultats attendus pour faire la différence au champ, dans les paysages agricoles et dans les filières de production. Les savoirs portent sur les manières de faire des agriculteurs (la dimension technique est première, mais les autres déterminants de la pratique sont prises en compte comme des conditions de mise en oeuvre de la technique).


Le Pradel, un domaine chargé d’histoire pour l’agriculture, un lieu de mémoire et de réflexion prospective pour les agronomes

Le domaine du Pradel est le domaine historique d’Olivier de Serres (1539-1619), considéré comme le « père » de l’agriculture française.

A l’âge de 19 ans, Olivier de Serres acquit le Domaine du Pradel, dont la superficie était de l’ordre de 200 hectares, et il expérimenta durant toute sa vie de nouvelles pratiques et techniques agricoles : introduction de nouvelles cultures (comme le mûrier blanc, qui sera à l’origine du développement de la soie en Cévennes, ou la pomme de terre), sélection variétale, gestion de l’eau, rotation et assolement, fertilisation… L’ensemble de ses observations vint enrichir ses connaissances livresques, ce qui lui permit d’écrire son œuvre monumentale « Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs », qui parut pour la première fois en 1600. Régulièrement rééditée, son œuvre a traversé les siècles et Olivier de Serres est toujours considéré par les agronomes français comme le pionnier d’une science agronomique qui naîtra deux siècles plus tard.

Le domaine Olivier de Serres, réhabilité dans les années 2000, est constitué à la fois d’un centre de formation, d’une station expérimentale caprine, d’un domaine viticole, d’ateliers d’ovins et de gibier, et d’un espace culturel et touristique. Intégré dans un pôle d’excellence rurale en Ardèche méridionale, le Domaine propose les visites d’un espace muséal dédié à l’œuvre d’Olivier de Serres, de jardins aménagés, d’un sentier art-nature, et d’un sentier de découverte des activités agricoles. Par ailleurs, le site héberge un centre de recherches de l’Institut de Géographie Alpine de Grenoble, le CERMOSEM (centre de recherches sur les Montagnes sèches méditerrannéennes).

 

En savoir + : Revue AE&S vol.4, n°1, 15  Actualités agronomiques

Olivier de Serres : du "Théâtre d'agriculture" au "Livre de Raison"… Points de vue croisés d'un économiste et d'un agronome en 8 "Lieux"

 


Premiers échos en photos


Retour du Pradel : dans les colonnes de l'intranet de l'Inra

sous la plume de Carolyne DURR

Télécharger le document


Le compte-rendu des Entretiens est en route :

Revue AE&S vol.6, n2

Savoirs agronomiques pour l'action

 

Itinéraires de production et de mobilisation de savoirs agronomiques

Parution décembre 2016


En savoir +